dimanche 22 février 2015

Solaris Fleet command cruiser

This is a work in progress of a space cruiser I am currently modeling. I will use this model for the remake of the Chroniques de Solaris teaser, and for the volume II teaser also.
I may also use it for the currently running CGTrader science-fiction challenge.


Voici un "WIP" d'un croiseur de commandement spatial que je suis actuellement en train de modéliser. Ce modèle servira au remake de ma bande annonce pour le tome I des Chroniques de Solaris, mais aussi pour la bande-annonce du Tome II. 
Je le soumettrai peut-être aussi au concours de modélisation de science-fiction actuellement en cours sur CGTrader.




samedi 7 février 2015

Some personal thoughts about 3D, VFX and video editing.

Unlike usually, I will today separate this article in two different versions (English and French), for an easier reading.

These are just personal conclusions that I reached after recent evolutions in the way I was considering my main hobby, which I would call "CG" in short. 

Over the last years, I have mainly specialized myself in 3D content creation (basically textured 3D models), but the reasons I started to play with 3D were completely different at first, for I started 3D only to give birth to my animation projects.
Because I started first with a passion for video editing. Though, despite the time I spent over the last years only in 3D modeling, I recently noticed I was growing more and more eager to go back to video editing and use only 3D as a tool for story telling. 
It is very important to me, because this is changing my orientations for the future, from a technical and material point of view, or, ore important, in the goals I will devin when shifting from my current job to visual graphics freelancer (e.g. I will try to sell myself as a "one man studio"). 

At the beginning was video editing.
I started with video editing about 22 years ago. I was studying in an academy, and we had to create a movie for the year's end ceremony. The promotion president asked me to create the movie, despite I had never held a camera before. And I did it...
I had to learn a lot of things, especially as we were at the old age of analogic editing, and VHS tapes. But I got the virus back then, so I rapidly bought some stuff to create some videos, very simple at first and more and more elaborate. At some point, I bought my first Macs, and one turning point was the apparition of the G3 iMacs with firewire ports and iMovie.
Once again, I rapidly evolved towards more elaborate products. I was editing at the time a lot of short films for my work, especially for my fellows when we were back from a mission abroad. Back then, I bought into Final Cut Express and Soundtrack, and a bit later, I added Motion to the toolbox.

Making a one-man short movie...
But what I was really thriving for, was to shoot my own short-movie, an epic one, but when you're moving to a new town every two years with a full-time job, it was a bit out of reach, even to find some actors among my friends...
As you can't get the geek out of the man, I was buying or testing a lot of softwares at that time. And the day I bought a bundle with Poser 4 and Bryce 4, I also got the 3D virus. I quickly dumped Bryce for Vue d'esprit 4, and Vue 5 Infinite when it was released. I also upgraded to poser 5 then 6. I thought I could that way animate my characters and import them in beautiful landscapes. But I needed props and layouts, and since they were quite pricey on 3D models sites, I decided to model what I needed by myself. For this I bought Hexagon 2 and started to learn to model.
I issued two years later my short movie, about the battle of Tannenberg (1412). It was an horrible piece of crap, with catastrophic "VFX" (made with the first version of Motion), and a bad cut. Maybe the soundtrack was not too bad, but I'm not even sure...

A still form my Dannenberg short movie

This said, I learned quite a lot of useful things with this experience, understanding much better animation and rendering tricks and optimization. Also by learning a lot modeling and texturing. 

Learning new techniques...
Anyway, the main lesson from this first try was that, without proper tools, you won't go far. The "cheap" look of my short, despite the editing flaws and my lack of technical skills, was also a consequence of limitations of my tools, mainly Poser and the very slow Vue 5 renderer.
I then took a long time to improve my skills and learn new tricks. I dumped Poser, Vue 5 and Hexagon, and I replaced everything with what is still my main all-in-one 3D tool today, Lightwave3D.
I also understood the that I had a huge technical gap to fill, so I went through the reading of several books about modeling, texturing, lighting, animating, some specifically designed for Lightwave, some more general. I worked a lot to approach photorealism, sometimes re-taking from scratch my first models to evaluate my progress.
Besides, I also went to the conclusion that 3D was a very expensive hobby, so I started to sell my best models to sustain my hobby and pay for the licences and upgrades without this passion being a financial burden for my wife and children. But I eventually forgot about video editing and specialized heavily in 3D modeling, mainly historical architecture, my other great hobby.

From Hexagon 2 (2006)...

To Lightwave (2013) : two variants of the castle of Dourdan.
At that time also, Apple was not assuring retrocompatibility of older apps in the newest versions of Mac OS X. So there went out Motion 1 and Final Cut Express, which were no longer working on my newest iMac. I didn't even bother searching replacement solutions, because I was only creating very short sequences for testing purposes or tutorials and iMovie was good enough for that.
It went even worse when I added 3D-Coat to my toolbox, reaching a new level in 3D modeling and texturing, and thus drifting even more away from video editing. I also started to switch from purely historical stuff to science-fiction, mainly because I wanted to illustrate the sci-fi novel I was writing.

Back to the origins...
At that time, I wanted to shoot a short to promote the first volume of the Chroniques de Solaris, with the objects I had created. But then again, I was constrained another time. Since I had to dump Final Cut Express, I had used iMovie, but it was clearly too limited for my needs.
As a pure geek, I had tested a lot of alternative solutions in-between, but with no real luck. Though, for this short, I bought Motion 5 which was available on the app store for a very affordable price, and I used it for my VFX with much better results than the ones I had when making Tannenberg, 8 years earlier.

The movie can be seen on the page dedicated to this novel on my blog.

As I was making this short, I reach a new level in 3D animation, thanks to the release of Lightwave 11.5 and its Genoma rigging module, and later with Nevron Motion, which allowed easy and straightforward mocap retargeting in Lightwave.
In parallel, I started to use Allegorithmic's substance suite, thus taking a new step in texturing.
With all that, 3D was less entertaining for pure 3D modeling, but started to be more and more appealing for making live my animated dreams.



The last factor that changed my frame of mind was the buying of Final Cut Pro X. I've read and heard a lot of bad things about FCP X (such as it would be an "iMovie Pro"). I guess that some of its enemies were disappointed to find a different workflow with this version than with the previous ones. I know that the very first versions of FCP X were a bit incomplete (no XML...) but I consider that Apple was inspired to dump FCP 7 and replace it with a brand new version developed from scratch with a modern architecture. They lost customers in the short term, but should gain them back, now.
Because today, not only is FCP X very fast and efficient, but it also has a great room for enhancement thinks to its numerous and affordable plug-ins. Among FCP X developers, I especially like  MotionVFX and Pixel Film Studio, who develop very interesting products, adding a great enhancement in FCP X and Motion 5 workflow.
For instance, in 3D, volumetric renders take forever and have to be avoided in animation unless you have access to a render farm. So why bother with volumetric renders when you can fake them in comp in a quite convincing way ?
To sum up, since I can now consider removing from my 3D renders a lot of time-consumming elements (particles, volumetric lights...) and add them later in FCP X or Motion, animation becomes appealing again, relegating 3D as a simple tool for film making.
A very inspiring perspective !

My current toolbox
It is very difficult to define an ideal toolbox, as there is a dense jungle of available apps, for all tastes. The one I have is the result of my own experience, and mainly the one I need or am comfortable with, which is the only important thing at the end of the day.
Ma selection is very "mac-centric". In 3D, one might consider that you would benefit much more from using a windows-based PC. But for me, Final Cut Pro and Motion justify to stick on Mac (once again, for me).

Main 3D apps :
Lightwave 11.6 : https://www.lightwave3d.com
3D Coat 4.1: http://3d-coat.com
Substance Painter 1.2 : https://www.allegorithmic.com
Substance Designer 4.6 : https://www.allegorithmic.com

Video editing apps :
Apple Motion 5 : http://www.apple.com/fr/final-cut-pro/motion/
Final Cut Pro : http://www.apple.com/fr/final-cut-pro/

Useful apps in addition :
MakeHuman : http://www.makehuman.org
Terragen 3 : http://www.planetside.co.uk/products/terragen3
Pixelmator : http://www.pixelmator.com
CeltX : https://www.celtx.com/index.html
Garage Band : http://www.apple.com/fr/mac/garageband/

And now...
In the coming months/years, I will continue producing and selling 3D models, because I need to continue keep some cash coming for paying licences and upgrades (among which Lightwave 2015). But once again, it won't be my primary focus, as I really want to go back to animation with a lot of projects :
The trailer for the second volume of the Solaris Chronicles
A trailer for a steampunk novella I am currently writing,
A spoof of a z-movie trailer, just for fun...
A more serious, longer, short movie based on a short story I wrote some time ago : The New Dawn Project.

Well, it was a very long (and dull) article. Thanks for reading, and don't hesitate to share your thoughts.

vendredi 6 février 2015

Quelques considérations personnelles sur la 3D, les effets spéciaux et le montage vidéo...

Une fois n'est pas coutume, je vais aujourd'hui séparer en deux articles les versions françaises et anglaises de ces quelques réflexions, pour en faciliter la lecture.

Ces réflexions n'ont rien d'extraordinaire, elles sont juste le fruit de mes dernières évolutions intellectuelles concernant mon loisir principal qu'est la création de contenu que j'appellerai pour faire bref en "image de synthèses".

En effet, alors que ces dernières années, je me suis de plus en plus spécialisé dans la création de contenu 3D (modélisation et textures, essentiellement), mais au départ, les raisons qui m'ont poussé à la 3D étaient tout autres, car je suis arrivé dans cet univers pour pouvoir donner vie à mes projets de courts-métrages.
En effet, mon hobby a démarré par la passion du montage vidéo. Or, malgré le temps que j'ai pu passer ces dernières années en 3D pure, j'ai pu constater que je revenais de plus en plus vers l'édition vidéo ces derniers mois, la 3D ne devenant plus qu'un outil de création au service d'histoires à raconter.
Cela pourrait paraître neutre, mais ça ne l'est pas du tout, car cela change mes orientations pour le futur, tant du point de vue matériel que technique, ou dans les objectifs que je me fixe avant de franchir le cap de me lancer comme freelancer.

Au départ, l'édition vidéo.
Je me suis mis à la vidéo il y a 22 ans. Dans l'école où je faisais mes études supérieures, il fallait réaliser un film pour la cérémonie de fin de promotion. Le président de promotion m'a désigné pour faire ce film alors que je n'y connaissais rien... et je m'y suis mis.
J'ai dû apprendre tout un tas de choses au fur et à mesure, surtout que c'était encore l'époque des cassettes VHS et des bancs de montage analogiques.
Bref, j'ai alors été mordu par le virus, et j'ai rapidement acquis de quoi réaliser des montages vidéos, d'abord très simples, puis de plus en plus sophistiqués. A cette époque, j'ai basculé dans l'univers Macintosh, surtout avec l'apparition des iMac G3 à port firewire et de iMovie.
Là encore, je suis rapidement monté en gamme de matériel et de logiciels. Je réalisais beaucoup de petits films pour mon travail, notamment des autoscopies ou des films faits au cours de mes nombreux voyages à l'étranger pour moi-même, mais aussi les gens placés sous ma responsabilité. C'est à cette époque que je suis passé de iMovie à Final Cut et Soundtrack pour les bandes-sons.

Comment réaliser son court-métrage tout seul ?
Mais l'envie qui me tenaillait depuis très longtemps, était de réaliser mon propre court-métrage, hollywoodien, ce qui, quand on déménage tous les quatre matins, avec un métier qui demande beaucoup de temps,  reste complexe, ne fût-ce que pour trouver les acteurs.
En parallèle de mes activités vidéos, je me suis un jour acheté un "bundle" avec Poser 4 et Bryce 4. Ca a été le début de ma bascule vers la 3D. J'ai rapidement abandonné Bryce au profit de Vue, et je suis passé à Vue 5 infinite très rapidement, ainsi qu'à Poser 5 puis 6. Je pouvais ainsi animer mes personnages, dans de beaux paysages. Mais il me manquait beaucoup de props et de décors. Devant les prix prohibitifs pour acheter sur des sites spécialisés tout ce dont j'avais besoin, j'ai vite compris que la solution était de les modéliser moi-même. J'ai donc acheté Hexagon 2 qui venait de sortir, et je me suis lancé.
J'ai sorti deux ans plus tard un court-métrage sur la bataille de Tannenberg en 1412. Il était horriblement mal fait, avec des effets spéciaux (faits avec la première version de Motion) catastrophiques et un découpage technique à hurler. Il ne devait guère qu'y avoir la bande-son à conserver, et encore...
Une image tirée de mon court-métrage sur Tannenberg

Cette expérience m'a cependant appris beaucoup de choses, et surtout, m'a mis le pied à l'étrier de la modélisation, ainsi qu'une compréhension accrue de l'animation et des rendus.

Vers le développement de nouvelles techniques.
Mais ce film m'a surtout appris que sans les bons outils, il est difficile de passer au stade supérieur. L'aspect "cheap" de mon film était lié à plusieurs limitations intrinsèques de mes logiciels, ainsi qu'à mon manque de connaissances techniques.
Je suis alors rentré dans une longue phase d'apprentissage, au cours de laquelle, notamment, j'ai sorti de mon arsenal Poser, Vue, Hexagon, et j'ai tout remplacé d'un coup par ce qui reste encore aujourd'hui mon logiciel 3D à tout faire : Lightwave.
J'ai rapidement compris aussi que j'allais devoir franchir un fossé important sur le plan technique, et je me suis mis à lire énormément et travailler mes techniques de modélisation et de textures pour approcher le photoréalisme.
Par ailleurs, peu de temps après, constatant que la 3D était un hobby très cher, j'ai commencé à vendre ma production, essentiellement pour entretenir mon hobby sans qu'il ne soit une charge financière pour ma famille. Au final, je me suis retrouvé à ne faire presque plus que de la modélisation, surtout d'architecture historique, une de mes grandes passions, au détriment de toute forme d'animation.
D'Hexagon 2 (2006)...

A Lightwave (2013) : deux versions différentes du château de Dourdan.

A cette époque, avec l'arrêt chez Apple de la rétrocompatibilité entre les Mac Intel et les anciennes applications, j'ai dû cesser d'utiliser Motion et Final Cut Express, et je n'ai même pas pris le temps de racheter autre chose, l'animation et le montage vidéo étaient loin derrière moi. Je faisais toujours de brèves séquences animées, surtout à fins de tests ou de développement de nouvelles techniques.
Peu de temps après, j'ai découvert 3D-Coat, franchissant un nouveau cap en modélisation et textures 3D, et j'ai également commencé à passer du médiéval à la science-fiction, principalement pour illustrer le roman de science-fiction que j'étais en train d'écrire.

Pourquoi le retour aux sources ?
A ce moment-là, j'ai voulu réaliser pour promouvoir le premier tome des Chroniques de Solaris, un court-métrage animé avec les objets que j'avais créé. Mais là encore, je me suis vite retrouvé limité : iMovie que j'avais utilisé depuis que FCPE ne marchait plus sur les dernières versions de Mac OS X, était très insuffisant.
J'avais testé tout un tas de solutions alternatives en montage, entretemps, dont aucune ne m'avait vraiment donné satisfaction.
Pour ce montage, Motion 5 était désormais disponible à un prix très compétitif, et j'ai pu recommencer à l'utiliser pour mes effets spéciaux. La résultat, sans être exceptionnel, était déjà considérablement mieux qu'avec mon film sur Tannenberg.
Mais surtout, avec cette bande-annonce, le virus de l'animation venait de me reprendre.

Le film est visible sur la page dédiée aux chroniques de Solaris de ce blog..

Au même moment, je franchissait un pas technique supplémentaire. Dans Lightwave l'arrivée successive de Genoma dans Lightwave 11.5 puis de Nevron Motion me permettait non seulement de rigger facilement des personnages, y compris robotique, mais encore d'insérer de la motion capture de façon très simple dans Lightwave.
En parallèle, je faisais la découverte des logiciels de la suite substance, d'allegorithmic, franchissant un nouveau seuil en création de textures.
La 3D me permettait à nouveau d'envisager de faire de l'animation beaucoup fluide et réaliste pour donner vie à mes rêves animés.


Un dernier facteur a été déterminant pour moi, qui été l'achat de Final Cut Pro X. J'ai tout lu et entendu sur ce logiciel (un "imovie pro"). Je pense que ses principaux détracteurs étaient les gens déçus den pas retrouver dans FCP X leurs habitudes de FCP7, du temps "d'avant". Je sais bien que les premières versions de FCP X étaient incomplètes, mais Apple a selon moi eu du courage de faire disparaitre son logiciel "pro" phare pour le faire renaître d'une page blanche avec une architecture moderne.
Aujourd'hui, non seulement FCP X est un logiciel très performant, mais encore, ses capacités sont décuplées par la foule de plug-ins qui se développent à cadence accélérée. Parmi les développeurs de plug-ins pour FCP X, je retiens surtout MotionVFX et Pixel Film Studio, qui permettent à peu de frais des évolutions formidables de la façon de monter.
Par exemple, en 3D, les rendus volumétriques sont horriblement longs et impensables en animation, sauf à bénéficier d'une grosse ferme de rendu. Mais pourquoi s'embêter avec des rendus volumétriques quand on peut les ajouter en compositing de façon très convaincante ?
Bref, puisque je peux désormais envisager de supprimer de mes rendus 3D tout un tas d'éléments qui prennent un temps fou à calculer (particules, lumières volumétriques...) pour les ajouter ensuite dans Motion ou dans Final Cut Pro, l'animation redevient pour moi très tentante, renvoyant un peu la 3D au second plan, tout du moins, comme outil d'appui à la création animée.
Une perspective des plus alléchantes.

Aujourd'hui, mes outils de prédilection.
Il est très difficile de s'y retrouver dans la jungle des logiciels disponibles, car il y en a beaucoup, dans des gammes de prix très variées, et répondant à tous les goûts.
Ma sélection est très "mac-orientée", car je suis sur cet environnement depuis près de vingt ans. Cela peut paraître paradoxal, car en 3D, on est souvent mieux sur PC, mais avec Final Cut Pro, si on fait et 3D et montage vidéo, le choix du Mac reste selon moi une évidence, mais ceci dit sans aucune guerre de clocher.

Principaux logiciels 3D :
Lightwave 11.6 : https://www.lightwave3d.com
3D Coat 4.1: http://3d-coat.com
Substance Painter 1.2 : https://www.allegorithmic.com
Substance Designer 4.6 : https://www.allegorithmic.com

Edition Vidéo :
Apple Motion 5 : http://www.apple.com/fr/final-cut-pro/motion/
Final Cut Pro : http://www.apple.com/fr/final-cut-pro/

Logiciels additionnels utiles :
MakeHuman : http://www.makehuman.org
Terragen 3 : http://www.planetside.co.uk/products/terragen3
Pixelmator : http://www.pixelmator.com
CeltX : https://www.celtx.com/index.html (notez qu'on peut encore trouver sur internet une ancienne version de CeltX qui était gratuite et permettait de travailler "offline". C'est celle que j'utilise).
Garage Band : http://www.apple.com/fr/mac/garageband/

L'avenir...
Pour l'avenir proche, je vais continuer à produire des modèles 3D à mettre à la vente, ne fût-ce que payer mes plug-ins pour FCP X et Motion, et pouvoir mettre à jour Lightwave vers la V2015.
Mais là encore, cette modélisation va passer au second plan, car mes projets d'animation sont désormais nombreux...
La bande annonce du tome II des chroniques de Solaris, qui avance bien...
La bande annonce d'une novella steampunk a demi-écrite...
Une parodie de bande annonce de film de série Z, juste pour le fun...
Un film plus sérieux, mais long à écrire et préparer, sur le thème d'une nouvelle que j'avais écrite il y a quelques temps, le projet New Dawn.

Voilà, c'était un article très long, donc merci de l'avoir lu jusqu'au bout. N'hésitez pas à me faire part de vos commentaires.


dimanche 1 février 2015